logo


Renouveau.

 

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 


BIENVENUE À ASNIÈRES-LÈS-DIJON !

 

Quelques mots pour vous présenter Asnières-lès-Dijon dans ses grandes lignes.



Notre commune se situe au nord de Dijon, à environ trois kilomètres.



Elle s'étend entre deux axes routiers, la RD 974 (de Langres à Dijon) et la RD 903 (d'Is-sur-Tille à Dijon).



Asnières fait partie du canton de Fontaine-lès-Dijon et de la Communauté de Communes Norge et Tille qui compte treize autres villages.



Son église est consacrée à Notre-Dame-en-sa-Nativité. Son chœur est roman (xiie siècle). Sa nef serait du xiiie siècle, mais le portail est nettement plus récent (xve ou xvie siècle).



Asnières est une petite commune dynamique, aux portes de Dijon, mais qui veille à préserver son caractère villageois.



De nombreuses activités municipales et associatives rythment sa vie et sont devenues au fil du temps des rendez-vous incontournables (voir ci-contre).



Vous pourrez, en consultant les différentes rubriques proposées, découvrir la vie du village, son histoire, sa géographie, sa culture et son patrimoine, son environnement, ses particularités, etc., tout ce qui fait la richesse de notre commune et de ses habitants.

 

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 

 

LA POÉSIE DU MOIS

 

 

Mars

 

En mars, quand s’achève l’hiver,

Que la campagne renaissante

Ressemble à la convalescente

Dont le premier sourire est cher ;

Quand l’azur, tout frileux encore,

Est de neige éparse mêlé,

Et que midi, frais et voilé,

Revêt une blancheur d’aurore ;

Quand l’air doux dissout la torpeur

Des eaux qui se changeaient en marbres ;

Quand la feuille aux pointes des arbres

Suspend une verte vapeur ;

Et quand la femme est deux fois belle,

Belle de la candeur du jour,

Et du réveil de notre amour

Où sa pudeur se renouvelle,

Oh ! Ne devrais-je pas saisir

Dans leur vol ces rares journées

Qui sont les matins des années

Et la jeunesse du désir ?

Mais je les goûte avec tristesse ;

Tel un hibou, quand l’aube luit,

Roulant ses grands yeux pleins de nuit,

Craint la lumière qui les blesse,

Tel, sortant du deuil hivernal,

J’ouvre de grands yeux encore ivres

Du songe obscur et vain des livres,

Et la nature me fait mal.

 

René-François Sully Prudhomme, Les solitudes

 

   

 

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 

 

QUELQUES DICTONS DE MARS

 

 

 

À mars poudreux, avril pluvieux.

 

Au commencement, à la fin, mars a du poison.

 

Autant de brumes en mars, autant de fruits en mai

 

Autant de gelées en mars, autant de rosées en avril.

 

Brouillard en mars, gelée en mai.

 

C'est en mars que le printemps chante, et que les rhumatismes commencent (ou augmentent).

 

De mars la verdure, mauvaise augure.

 

Des fleurs que mars verra, peu de fruits on mangera.

 

Des fleurs qui s'ouvrent en mars, on n'a que le regard.

 

 

 ______________________________ 

 

Dernière mise à jour le lundi 13 mars 2017.

 

 

 

 

Nos Communes

Orgeux.jpg

News


(c) Communauté Communes VAL DE NORGE 2013 - Pour nous contacter cdc-val-de-norge@wanadoo.fr