logo


« Quand nous chanterons le temps des cerises,

Et gai rossignol, et merle moqueur

Seront tous en fête !

Les belles auront la folie en tête

Et les amoureux du soleil au cœur !

Quand nous chanterons le temps des cerises

Sifflera bien mieux le merle moqueur ! »

 

Jean-Baptiste Clément (1836-1903)

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 


BIENVENUE À ASNIÈRES-LÈS-DIJON !

 

Quelques mots pour vous présenter Asnières-lès-Dijon dans ses grandes lignes.



Notre commune se situe au nord de Dijon, à environ trois kilomètres.



Elle s'étend entre deux axes routiers, la RD 974 (de Langres à Dijon) et la RD 903 (d'Is-sur-Tille à Dijon).



Asnières fait partie du canton de Fontaine-lès-Dijon et de la Communauté de Communes Val de Norge qui compte neuf autres villages.



Son église est consacrée à Notre-Dame-en-sa-Nativité. Son chœur est roman (xiie siècle). Sa nef serait du xiiie siècle, mais le portail est nettement plus récent (xve ou xvie siècle).



Asnières est une petite commune dynamique, aux portes de Dijon, mais qui veille à préserver son caractère villageois.



De nombreuses activités municipales et associatives rythment sa vie et sont devenues au fil du temps des rendez-vous incontournables (voir ci-contre).



Vous pourrez, en consultant les différentes rubriques proposées, découvrir la vie du village, son histoire, sa géographie, sa culture et son patrimoine, son environnement, ses particularités, etc., tout ce qui fait la richesse de notre commune et de ses habitants.

 

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 

 

LA POÉSIE DU MOIS

« J’aime Dijon comme l’enfant
sa nourrice dont il a sucé le lait,
comme le poète la jouvencelle
qui a initié son cœur.

... /...

Que de fois j’ai étoilé d’une bougie
les grottes souterraines d’Asnières
où la stalactite distille avec lenteur
l’éternelle goutte d’eau
de la clepsydre des siècles ! »


  Aloysius Bertrand

 

 


Buste d'Aloysius Bertrand,
jardin de l'Arquebuse, Dijon.

 

Louis Jacques Napoléon Bertrand,
dit Aloysius Bertrand
est un poète, dramaturge et journaliste français,
né le 20 avril 1807 à Ceva (Piémont),
mort le 29 avril 1841 à l'hôpital Necker de Paris.
Considéré comme l'inventeur du poème en prose,
il est notamment l'auteur d'une œuvre posthume passée à la postérité, Gaspard de la nuit (1842).
C'est à Dijon que Louis Bertrand passa la majeure partie de sa vie, étudiant au collège royal de la ville de 1818 à 1826, et c'est dans ses rues et ses monuments qu'il trouva une grande partie de son inspiration.

Depuis 1922, il existe à Dijon une rue Aloysius Bertrand.

 

 

 

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 

QUELQUES DICTONS DE JUIN

 

Eau de juin, ruine le moulin.

Si juin fait la quantité, septembre fait la qualité.

S'il pleut à la Saint-Trinité, le blé diminue de moitié.

Beau mois de juin, change l'herbe en beau foin.

En juin trop de pluie, et le grenier vide s'ennuie.

Juin froid et pluvieux, tout l'an sera grincheux.

À la Saint-Jean, qui voit une pomme en voit cent.

 

 

 ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 

JUIN

 

Dans le calendrier républicain : Messidor
Zodiaque : Gémeaux (du 1er au 21), Cancer (du 22 au 30)
Ange du mois : Muriel
Arbre du mois : hêtre
Fleur du mois : balsamine
Animal du mois : chien
Oiseau du mois : ibis
Métal du mois : antimoine
Pierre du mois : agate

 

   Source : L'almanach sorcier

 

Le mois de juin (Junius) tiendrait son nom de la déesse Junon. C'était le quatrième mois de l'année dans le calendrier romain.

 

 

PETITES SUPERSTITIONS

 

Pour se faire aimer de quelqu'un, cueillir un brin de myosotis, le placer discrètement sous le livre des Évangiles (en veillant bien à ce que personne ne puisse s'en douter), et attendre qu'une messe ait été dite dessus.

S'il vient à passer des oiseaux en nombre pair alors qu'on est dehors en train de méditer sur un projet, c'est une garantie qu'il réussira; si les oiseaux sont en nombre impair, ce sera un échec.

Lorsqu'une chouette chante sur le toit d'une maison pendant la nuit, c'est signe de maladie ou de mort pour l'un des habitants; pour éviter l'accomplissement de ce mauvais présage, il faut jeter une poignée de sel dans le feu de la cheminée. Si on entant chanter la chouette pendant le jour, c'est qu'il y a une femme enceinte dans le voisinage.

 

légendes et traditions dE JUIN

Les feux de la Saint-Jean

La fête de la Saint-Jean est surtout connue pour ses feux, allumés un peu partout.

Dans le Périgord, la tradition voulait que chaque villageois apporte sa contribution à l'énorme bûcher, qui était ensuite couronné de fleurs, principalement des lis et des roses. Le feu était ensuite allumé avec tout le cérémonial religieux voulu. Puis, quand il était entièrement consumé, on recueillait précieusement les cendres, les charbons et les petits tisons, qui étaient censés préserver de la foudre et des accidents.

En Bretagne, les tisons du feu de la Saint-Jean sont aussi conservés soigneusement et placés près du lit, entre une branche de buis bénit le dimanche des Rameaux et un morceau de galette des rois. Cette précaution doit les préserver du tonnerre. Ils conservent aussi des fragments de la couronne de fleurs qui dominait le bûcher, qui sont censés protéger contre les souffrances physiques et morales. Pour guérir les douleurs nerveuses, certaines jeunes filles les portent suspendus à leur cou, attachés à un fil de laine rouge.

Le 24 juin, au lever du soleil, on recueille les herbes de la Saint-Jean, à reculons et en prononçant des paroles mystiques. Ces herbes ont le pouvoir de guérir les fièvres récalcitrantes. On en place aussi à la porte des étables pour préserver les animaux des maladies et des maléfices.

 

le mois dE JUIN dans l'histoire

7 juin 1654

Louis-Dieudonné de France (Louis XIV) est sacré à Reims. Âgé de seulement seize ans, le jeune souverain est le successeur de Louis XIII, qui est mort depuis déjà plus de dix ans.
Désireux de poursuivre sa formation militaire, Louis confie à Mazarin le soin de gouverner les affaires du pays. Ce n'est que l'année suivante qu'il prend les rênes du royaume.

10 juin 1534

Le navigateur malouin Jacques Cartier, qui effectue son premier voyage en Amérique du Nord, entreprend la remontée du fleuve Saint-Laurent.
Il avait réussi à convaincre le roi François 1er de financer cette expédition dont l'objectif était de poursuivre les explorations effectuées quelques années plus tôt par Verrazzano.

16 juin 1836

Le journal La Presse paraît pour la première fois dans les kiosques. Lancé par Émile de Girardin, ce quotidien est le premier à utiliser massivement la publicité ; cela permet de réduire son prix de vente et donc de gagner de nouveaux lecteurs.

 

PETITES SAGESSES HONGROISES

Il vaut mieux avoir du pain sec en temps de paix que de la viande en temps de guerre.
Qui accepte un cadeau vend sa liberté !

 

 ______________________________ 

 

Dernière mise à jour le lundi 13 juin 2016.

 

 

 

 

Nos Communes

Norges.jpg

News


(c) Communauté Communes VAL DE NORGE 2013 - Pour nous contacter cdc-val-de-norge@wanadoo.fr