logo


Porte-bonheur au carré...

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 


BIENVENUE À ASNIÈRES-LÈS-DIJON !

 

Quelques mots pour vous présenter Asnières-lès-Dijon dans ses grandes lignes.



Notre commune se situe au nord de Dijon, à environ trois kilomètres.



Elle s'étend entre deux axes routiers, la RD 974 (de Langres à Dijon) et la RD 903 (d'Is-sur-Tille à Dijon).



Asnières fait partie du canton de Fontaine-lès-Dijon et de la Communauté de Communes Val de Norge qui compte neuf autres villages.



Son église est consacrée à Notre-Dame-en-sa-Nativité. Son chœur est roman (xiie siècle). Sa nef serait du xiiie siècle, mais le portail est nettement plus récent (xve ou xvie siècle).



Asnières est une petite commune dynamique, aux portes de Dijon, mais qui veille à préserver son caractère villageois.



De nombreuses activités municipales et associatives rythment sa vie et sont devenues au fil du temps des rendez-vous incontournables (voir ci-contre).



Vous pourrez, en consultant les différentes rubriques proposées, découvrir la vie du village, son histoire, sa géographie, sa culture et son patrimoine, son environnement, ses particularités, etc., tout ce qui fait la richesse de notre commune et de ses habitants.

 

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 

 

LES POÉSIES DU MOIS

  

 


 

Le muguet

 

Cloches naïves du muguet,

Carillonnez ! Car voici Mai !

 

Sous une averse de lumière,

Les arbres chantent au verger,

Et les graines du potager

Sortent en riant de la terre.

 

Carillonnez ! Car voici Mai !

Cloches naïves du muguet !

 

Les yeux brillants, l'âme légère,

Les fillettes s'en vont au bois

Rejoindre les fées qui, déjà,

Dansent en rond sur la bruyère.

 

Carillonnez ! Car voici Mai !

Cloches naïves du muguet !

 

Maurice Carême (1899-1978)

Le muguet

 

Sous la mousse du rocher

Tu crois, en vain, te cacher.

Sous la mousse, verte et douce

Malgré toi, petit muguet,

Ton parfum dit ton secret.

 

 

Hippolyte-Louis Guérin du Litteau (1797-1861)

 

 

 

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 

QUELQUES DICTONS DE MAI

  

 

En mai, fais ce qu'il te plaît.

 Bourgeons de mai, remplit le chai.

 Au mois de mai, blé et vin naît.

 Mai clair et venteux, fait l'an plantureux.

 Le temps est réchauffé, par la lune de mai.

 Rosées du mois de mai, rendent le mois d'août gai.

 Brouillard en mai bientôt pleut, ou gèle en mai plus qu'on ne veut.

 Qui a la fièvre au mois de mai, le reste de l'an vit sain et gai.

Frais mois de mai et chaud juin amènent pain et vin.

 

Le 11 mai
Aux trois Saints de glace, fais toujours face.

Le 12 mai
Saint-Servais, Saint-Mamert et Saint-Pancrace apportent souvent la glace.

Le 13 mai
Avant Saint-Servais, point d'été.
À la Saint-Servais, se décide l'été.
Après Saint-Servais, plus de gelée.

Le 14 mai
Saint-Matthias casse la glace, s'il n'en trouve pas il faut qu'il en fasse.

 

 

 ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦

 

MAI

 

Dans le calendrier républicain : Prairial
Zodiaque : Taureau (du 1er au 20), Gémeaux (du 21 au 31)
Ange du mois : Ambriel
Arbre du mois : laurier
Fleur du mois : œillet
Animal du mois : taureau
Oiseau du mois : coq
Métal du mois : argent
Pierre du mois : émeraude

 

   Source : L'almanach sorcier

 

Il existe deux théorie sur l'origine du nom du mois de mai : (Maius), du nom de la déesse Maïa, ou Maiores, en l'honneur des sénateurs romains qu'on appelait ainsi. C'était le troisième mois de l'année.

 

 

PETITES SUPERSTITIONS

 

Pour s'assurer de la bienveillance des esprits présents dans une maison où on vient d'emménager, il faut parcourir chacune des pièces en tenant du pain et du sel.

L'installation d'une colonie de fourmis près de la porte d'entrée d'une maison est synonyme de prospérité ; il ne faut donc surtout pas détruire ce nid, sous peine de voir la chance tourner.

Lorsqu'on quitte des personnes à qui on vient de rendre visite, il ne faut jamais repousser sa chaise contre un mur ; en plus de porter malchance, cela signifie qu'on ne reviendra pas dans cette maison.

Il ne faut pas ramasser soi-même une paire de ciseaux qu'on vient de laisser tomber, mais plutôt demander à quelqu'un d'autre de le faire. Si c'est impossible, alors il faut marcher dessus avant de le ramasser.

 

 

légendes et traditions dE MAI


Le 1er mai

Au temps de l'Empire romain, le 1er mai était consacré au culte de Flore, la déesse des parcs et jardins. Dans le paganisme germain, la nuit du 1er mai était celle où avait lieu le grand Sabbat annuel des sorciers. Au Moyen Âge, cette date célébrait la fin de l'hiver et le retour du printemps. Pour les chrétiens, cette date marquait le jour de la fête de Saint-Joseph le charpentier.

 Le 1er mai férié tel qu'on le connaît aujourd'hui a été institué en 1937 par le Front populaire, qui en a fait une fête légale, en référence aux violents affrontements qui s'étaient produits entre forces de l'ordre et ouvriers à Chicago, au xixe siècle. Ces manifestations avaient été marquées par le décès de plusieurs personnes. Elles sont depuis devenues le symbole des luttes ouvrières.

 

Le muguet

On attribuait autrefois à cette fleur des propriétés aphrodisiaques; elle symboliserait aussi la pureté, la renaissance, et le retour du bonheur. À l'époque romaine, le mois de mai était consacré à Maïa, le père d'Hermès, dieu du commerce. Il était alors de coutume de lui offrir cette fleur le premier jour de ce mois.

 

Les « mais »

Le 1er mai, dans la ville de Bordeaux, les jeune gens confectionnaient une sorte de mât (le « mai ») avec des branches d'arbres décorées de fleurs, de rubans et de guirlandes. Puis, ces « mais » étaient ensuite plantés dans les rues, et chaque soir du mois les jeunes garçons et les jeunes filles s'y regroupaient pour danser et chanter.

Selon d'autres traditions, ces « mais » étaient transportés en procession puis plantés près de la demeure des jeunes filles ou encore accrochés au volet de leur fenêtre. Les essences de bois choisies avaient aussi une signification : un « mai » en bouleau symbolisait la virginité, tandis que celui confectionné en lilas symbolisait la beauté, alors que celui en bois de ronces avait un caractère injurieux.

 Traditionnellement, il est fortement déconseillé de convoler en justes noces au cours de ce mois, au risque d'avoir un mariage malheureux et d'engendrer des enfants à la santé fragile et de faible constitution.

 

le mois dE MAI dans l'histoire

29 mai 1914

Vers 2h du matin, par temps de forte brume, le navire Empress of Ireland est heurté par un navire charbonnier (le Stordtad) près de l'embouchure du Saint-Laurent (au large de la ville de Rimouski).

Parti de la ville de Québec à destination de Liverpool (Angleterre), le navire avait 1 477 passagers à bord. Le fait que le drame se soit produit la nuit explique en partie le lourd bilan : plus de 1 000 victimes. Moins de quinze minutes après la collision, le navire était déjà entièrement submergé.

 

6 mai 1211

Début des travaux de reconstruction de la cathédrale de Reims, en remplacement de l'édifice carolingien qui avait été détruit un an plus tôt par un incendie.

Les travaux sont supervisés par Mgr Aubry de Humbert, l'archevêque de Reims, qui fut un temps soupçonné d'avoir provoqué cet incendie afin de rebâtir un nouvel édifice plus moderne.

 

14 mai 841

Les Normands (Vikings), conduits par Ogier le Danois, remontent la Seine jusqu'à la ville de Rouen, qu'ils pillent et incendient (certaines sources placent cet incendie au 16 mai).

Cet épisode est le premier d'une longue série puisque le royaume subira pendant plusieurs années les expéditions menées par les Normands, qui ne laisseront derrière eux que désolation et misère. Tout ceci ne prendra fin qu'avec une cession d'une partie du territoire au chef Normand Rollon, en 911.

 

 

 ______________________________ 

 

Dernière mise à jour le mardi 17 mai 2016.

 

 

 

 

Nos Communes

Bretigny.jpg

News


(c) Communauté Communes VAL DE NORGE 2013 - Pour nous contacter cdc-val-de-norge@wanadoo.fr